Souvenirs, souvenirs ...témoignage de Norbert Meler

Témoignage de Norbert Meler, Maire de Foix
de gauche à droite Bernard Piquemal, Didier Cazeneuve, Jacques Piquemal,
Jacques Laberty, Alain Roumieu, Bernard Gros et Norbert Meler

Mes souvenirs du Léo remontent à cette époque où tout petit, j’accompagnais mon père qui travaillait dans ce qui était alors une coopérative départementale « l’Union des Coopérateurs Ariègeois ». Au sortir de la guerre et pour nourrir la population ariègeoise, des enseignants, syndicalistes, professions libérales,…, avaient développé ce local départemental qui approvisionnait 3 épiceries à Foix et bien d’autres dans le département. Imaginez un peu….

L’actuelle salle du restaurant était une cave remplie de barriques de vin de l’Aude. Il était mis en bouteilles sur place et moi j’étais l’encapsuleur occasionnel ! A l’emplacement de l’actuelle pergola se trouvait, dans un préau ouvert, une machine à torréfier le café et une empaqueteuse. Je me souviens encore de l’odeur qui se répandait partout dans les rues de Foix… A partir de 1965, les locaux redeviennent vacants. Jean Nayrou et Lucien Piquemal fondent alors une auberge de jeunesse : l’association Le club de Loisirs Léo Lagrange est créée !

Une trentaine d’ados tous originaires du centre historique de Foix le fréquentent. Parmi les activités proposées, il y avait alors un groupe de danses folkloriques L’Estelo del Roc de Fouich, un atelier de danses animé par les FRANCAS, un photo-club, une des premières TV couleur, et puis surtout… une salle de bal dans l’actuel restaurant dont l’animation était assurée par des groupes locaux jouant les standards yéyé de l’époque, Los Forasteros, André Dejean par ex. La cheminée était alors en activité et son alcôve bien accueillante pour nos amours débutants….

Groupe danses folkloriques L'Estelo del Roc de Fouich

Il y avait un terrain de volley dans la cour et une table de ping-pong. Grâce à André Ayrivié qui était alors président et éducateur sportif, nous partions faire des tournois avec les autres clubs Léo Lagrange voisins, Saint Girons, Montferrier, Lavelanet, Roquefixade, Montgailhard … Dans le cadre de l’Amitié Franco Allemande de la Jeunesse que Jean Nayrou avait mise en place, nous servions de guides, à travers toute l’Ariège, à de jeunes allemands venus en bus apprendre la langue et les us et coutumes français.

 Je me souviens de notre jeunesse bouillonnante, ouverte sur l’universel, dans un contexte social et international, Mai 68, Guerre du Vietnam, idées visionnaires du chilien Allende,…, qui ont permis l’éveil de nos esprits et de nos consciences. Dans ces années-là aussi au Léo Lagrange de Foix avait été mis en place un Conseil de Jeunes afin de développer notre conscience citoyenne. Merci encore à Madame Gaillard, concierge et cuisinière, à Richard Senssac et à sa SIMCA 1100, à Sylvette Piquemal, à Jean-Luc Galy dit l’Ours, cuisto l’été au Léo, et à tous ceux qui ont partagé ces belles années au Léo Lagrange de Foix !

 Norbert Meler